David Hamilton, un romantique.

George Sand

George Sand

« S’il était poète, il serait romantique. Des jeunes filles aux longues chevelures pâles et aux yeux clairs ont en effet été chantées par Casimir Delavigne, Victor Hugo, Alfred de Vigny, Alfred de Musset et tant d’autres. Hamilton s’infiltre dans une série déjà longue de tendres rêveurs. »

Extrait de l’album « La Jeune fille – le thème d’un photographe », éditions Robert Laffont, 1978 (ISBN 2-221-50026-1).

Delavigne

Delavigne

Hugo

Hugo

Musset

Musset

Vigny

Vigny

Publicités
Cet article, publié dans David Hamilton, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laissez un commentaire, merci

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s