Les petites amoureuses de David Hamilton

En 1871, Arthur Rimbaud écrit Mes petites amoureuses.

Un hydrolat lacrymal lave
Les cieux vert-chou :
Sous l’arbre tendronnier qui bave,
Vos caoutchoucs

Blancs de lunes particulières
Aux pialats ronds,
Entrechoquez vos genouillères
Mes laiderons !

Nous nous aimions à cette époque,
Bleu laideron !
On mangeait des oeufs à la coque
Et du mouron !

Un soir, tu me sacras poète
Blond laideron :
Descends ici, que je te fouette
En mon giron;

J’ai dégueulé ta bandoline,
Noir laideron ;
Tu couperais ma mandoline
Au fil du front.

Pouah ! mes salives desséchées,
Roux laideron
Infectent encor les tranchées
De ton sein rond !

Ô mes petites amoureuses,
Que je vous hais !
Plaquez de fouffes douloureuses
Vos tétons laids !

Piétinez mes vieilles terrines
De sentiments;
Hop donc ! Soyez-moi ballerines
Pour un moment !

Vos omoplates se déboîtent,
Ô mes amours !
Une étoile à vos reins qui boitent,
Tournez vos tours !

Et c’est pourtant pour ces éclanches
Que j’ai rimé !
Je voudrais vous casser les hanches
D’avoir aimé !

Fade amas d’étoiles ratées,
Comblez les coins !
− Vous crèverez en Dieu, bâtées
D’ignobles soins !

Sous les lunes particulières
Aux pialats ronds,
Entrechoquez vos genouillères,
Mes laiderons.

Arthur Rimbaud.

*

C’est ce titre que reprend – ou que détourne à la façon des situationnistes – Jean Eustache dans son petit chef-d’oeuvre cinématographique homonyme.

a b c

Y jouait Marie Paule Fernandez, dont ce fut le seul film.

*

De même, on peut dire que Dawn Dunlap fut l’actrice d’un seul film, « Laura les ombres de l’été » (1979).

Etre l’actrice d’un seul film, c’est déjà beaucoup.

Il y a beaucoup de gens qui n’auront jamais été l’acteur d’un seul film, et surtout pas de celui de leur vie.

caro2

Simon de la Brosse, Jacques Rozier et Caroline Cartier (Du côté d’Ourouët), Jean Eustache et Marie Paule Fernandez ont donné davantage au cinéma, et à l’humanité, que des dizaines ou des centaines de cinéastes ou d’acteurs hollywoodiens d’une parfaite, complète, abyssale médiocrité.

Les petites amoureuses de Rimbaud sont en apparence fort différentes de celles de David Hamilton et pourtant, à la fin, Marie Paule Fernandez et Caroline Cartier et Dawn Dunlap sont leurs soeurs. Ce sont un peu les mêmes.

SIMON DE LA BROSSE

SIMON DE LA BROSSE

Sur Simon de la Brosse et Caroline Cartier, voir:

https://lequichotte.wordpress.com/2015/03/13/caroline-cartier-et-simon-de-la-brosse-linnocence-de-la-jeunesse-par-olivier-mathieu/

Sur Simon de la Brosse:

https://fr.wikipedia.org/wiki/Simon_de_La_Brosse

Sur Caroline Cartier:

https://fr.wikipedia.org/wiki/Caroline_Cartier_(actrice)

Sur Jean Eustache:

https://fr.wikipedia.org/wiki/Jean_Eustache

Article signalé ici:

https://lequichotte.wordpress.com/2017/01/14/blogs-en-defense-de-david-hamilton-articles-du-jour/

Publicités
Cet article, publié dans David Hamilton, est tagué , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laissez un commentaire, merci

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s