DAWN DUNLAP, « Laura les ombres de l’été », un film européen.

qaa

Laura, les ombres de l’été: un film européen.

On croit parfois que Laura, les ombres de l’été serait un film « américain ». Il n’en est absolument rien. La plupart des acteurs étaient français (Pierre Londiche, Louise Vincent, Thierry Redler, d’autres encore)…

A ma connaissance, le film est sorti en France le 28 novembre 1979, en Espagne le 1er mars 1980, aux Pays-Bas le 10 juillet 1980, en Turquie le 1er septembre 1981…… mais pas aux Etats-Unis où il ne fut pas autorisé à la sortie en salles!

Maureen Kerwin est cataloguée comme « actrice américaine » mais elle est née en Allemagne et est au moins à moitié française: c’est en effet la petite-fille de Jeanne Simone Henriette Joubert-Rey (née le 26 octobre 1898 à Bilbao, morte le 26 juin 1989 à Ramatuelle),  épouse du fameux Léon Volterra et ex-directrice du Théâtre Marigny, où elle accueillait la Compagnie Renaud-Barrault.

Thierry Redler – qui jouait le rôle de Costa, dans Laura les ombres de l’été – était un acteur et réalisateur français, il était né au mois de février, pour la précision le 22 février 1958 à Paris. Il est décédé le 26 juillet 2014 à La Rochelle.

Dawn Dunlap était pour ainsi dire la seule à être américaine.

Quant à Maud Adams, ce n’est nullement – comme on le croit parfois – une actrice américaine! Elle s’appelle en vérité Maud Solveig Christina Wikström et c’est une actrice suédoise née le 12 février 1945 à Luleå. Maud Adams est son pseudonyme et, signalons-le, elle a été découverte toute jeune par un photographe qui l’a prise en photo, avant de devenir Miss Suède. Ce qui témoigne du fait que les photographes ont souvent lancé des modèles (ce fut le cas aussi, évidemment, pour David Hamilton).

Voici deux affiches absolument rarissimes du film Laura les ombres de l’été.

On y lit (ici traduite en anglais) une phrase de Louis Chauvet dans « Le Figaro ».

Un film français et européen, donc, dirigé par David Hamilton, avec des acteurs français et européens. Un film salué par un critique cinématographique français fameux comme Louis Chauvet, dont les avis étaient ensuite retraduits en anglais (sur certaines affiches destinées au marché étranger).

qqqq

Publicités
Cet article, publié dans David Hamilton, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laissez un commentaire, merci

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s