Faux souvenirs induits: mémoire falsifiable, mémoire falsifiée

Voici un article à lire.

Il s’agit de quelque chose d’actuel (20 février 2017), et, plus précisément, il s’agit de l’ouverture à Paris d’un procès intenté à une kinésithérapeute, laquelle est accusée d’avoir induit de faux souvenirs à plusieurs de ses patients, cela dans le but de leur soutirer des sommes d’argent parfois considérables.

L’une de ses patientes en est arrivée à accuser son propre père de « viol« , tandis qu’une autre dame s’était persuadée que sa mère dirigeait « un réseau pédophile« .

C’est ici:

http://www.allodocteurs.fr/se-soigner/affaires-justice/une-kine-jugee-pour-avoir-induit-de-faux-souvenirs_21674.html

Extraits de cet excellent article  :

« Pour l’accusation, il s’agit de « faux souvenirs induits » : une technique de « manipulation mentale » qui consiste à faire croire à une personne que sa souffrance psychologique provient d’un événement dont elle a perdu le souvenir – comme l’ont expliqué pendant l’enquête les responsables d’associations qui luttent contre le phénomène. La mémoire est modelable, modifiable, falsifiable. C’est la raison pour laquelle des thérapies spécialement conçues pour faire ressurgir des « souvenirs enfouis » sont interdites par de nombreuses associations professionnelles de psychologues, outre-Manche ou outre-Atlantique. Les faux souvenirs induits, qui peuvent émerger dans des situations particulières de fragilité psychologique et de soumission à l’autorité (séances d’hypnose, de psychanalyse, voire dans une autre mesure lors d’interrogatoires policiers…) ont une réalité avérée par de très nombreuses recherches en psychologie ».

C’est un article à lire dans son intégralité.

Surtout dans un monde comme le monde moderne et contemporain, dans lequel il se trouve  encore des mllions de gogos pour gober que la « psychanalyse » inventée par Sigismund Shlomo Freud aurait été une « science »…

Un monde, aussi, où tout récemment le grand photographe britannique David Hamilton a trouvé la mort, dans des conditions admirablement décrites par l’avocat Régis de Castelnau dans le journal « Causeur »:

http://www.causeur.fr/hamilton-fiona-sauvage-justice-41396.html

De la sorte est mort David Hamilton.

*

A noter qu’un blog de Mediapart, récemment, a repris des informations parues sur notre blog « En défense de David Hamilton » (mais en se gardant bien de dire que la source de ses informations, au sujet de l’acte de décès de David Hamilton, c’est nous) :

https://blogs.mediapart.fr/jacques-delivre/blog/250117/de-polanski-hamilton

Publicités
Cet article, publié dans David Hamilton, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Faux souvenirs induits: mémoire falsifiable, mémoire falsifiée

  1. Effectivement, l’article dont vous nous envoyez l’adresse – et dont nous conseillons la lecture aux lecteurs du blog « En défense de David Hamilton » – va dans la même direction.
    Autant il est évidemment nécessaire de faire en sorte qu’aucun enfant en bas âge ne soit victime d’actes de pédophilie (nous parlons d’actes avérés), autant il est ou il serait nécessaire d’empêcher le drame de gens qui sont accusés de « pédophilie » A TORT.

    J'aime

Laissez un commentaire, merci

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s