Du bonheur qu’eut cette fillette de treize ans, boa d’hermine et longs gants, de vivre avant Ardisson et Flament.

Portrait de Mademoiselle Caroline Rivière, treize ans, boa d’hermine et longs gants.

Par chance pour Ingres, c’était avant Ardisson et Flament.

Renoir. La modèle avait huit ans.

Et le portrait de Mademoiselle Irène Cahen d’Anvers (La petite Irène) par Pierre-Auguste Renoir, en 1880? C’est un riche banquier parisien, Cahen, qui commanda à l’artiste le portrait de sa fille âgée de huit ans.

Par chance pour Renoir, c’était avant Ardisson et Flament.

 

VOIR :

https://lequichotte.wordpress.com/2017/03/09/sur-le-blog-en-defense-de-david-hamilton-le-9-mars/

Publicités
Cet article a été publié dans David Hamilton. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laissez un commentaire, merci

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s