2017, année de la disette intellectuelle, morale et sexuelle…

Portrait présumé de Gabrielle d’Estrées
et de sa sœur la duchesse de Villars

Une certaine « Lily-Rose Depp » a publié sur « Insta­gram » un cliché de ses seins. La chose n’a aucun intérêt, mais ce sont les réactions des internautes qui sont symboliques de la puanteur moraliste, moralisante et puritaine qui règne, aujourd’hui, dans le « beau » (?) pays de France. En effet, certains inter­nautes se seraient éton­nés qu’elle montre ses nichons,  « alors qu’elle n’a pas encore 18 ans »…

Dame au bain (portrait supposé de Diane de Poitiers, Marie Stuart ou Marie Touchet) de François Clouet, vers 1571

Curieuse époque. Il y a encore des gens, en France, pour se scandaliser de voir des seins? La  jeune fille, apprends-je dans la presse pipole, « n’aura 18 ans que le 27 mai prochain ». Et alors, me demandé-je? On a le droit de se marier à quinze ans, en France, mais on n’a le droit de montrer ses seins qu’à dix-huit ans? Le 26 mai c’est « mal », le 28 c’est « bien »?

Seconde version de la Dame au bain (portrait de Gabrielle, son enfant César et son nourrisson Alexandre), 1er quart du xviie siècle, musée Condé

Certains internautes auraient apostrophé les parents de la fifille. Les Zinternautes (une entité qui ne veut rien dire) auraient trouvé  « choquant » que cette Lily-Rose Depp « ait pu poser seins nus devant un photographe ».

Gabrielle d’Estrées et la duchesse de Villars, fin xvie siècle, Musée National du Château de Fontainebleau

Pauvre époque, 2017.

Gabrielle d’Estrées et une de ses sœurs, fin xvie siècle, Musée des Offices de Florence

Je vous conseille VIVEMENT de lire ce qui suit :

http://www.acupoftim.com/article-27623955.html

Et  le drame, c’est si David Hamilton faisait une photo d’une fille?

VOIR :

https://lequichotte.wordpress.com/2017/03/15/12488/

Publicités

A propos defensededavidhamilton

Vous désirez lire les livres "Le Portrait de Dawn Dunlap" (http://bibliographienationale.bnf.fr/Livres/M10_17.h/cadre804-1.html  ) , "C'est David Hamilton qu'on assassine" (préface de Roland Jaccard) "David Hamilton suicidé... mais par qui?" * Ces trois livres ont été diffusés, la plupart sont épuisés ou en voie d'épuisement, ils se trouvent déjà dans un certain nombre de bibliothèques. Merci à ceux qui nous en ont accusé bonne réception. * Vous pouvez écrire au blog "En défense de David Hamilton" si vous souhaitez recevoir - gratuitement - un (ou plusieurs) de ces trois livres sous forme de PDF. Les règles à suivre sont élémentaires. Vous écrivez au blog, en exposant les raisons pour lesquelles vous voulez lire ces livres. Il sera répondu à certains messages - à la simple condition qu'ils ne soient pas anonymes; qu'ils n'émanent pas d'illettrés (sur le blog "En défense de David Hamilton", en effet, nous avons cette lubie parfaitement étrange de parler et de respecter une langue morte, la langue française); qu'ils soient courtois; et qu'ils ne nous donnent en rien à suspecter qu'ils proviennent d'ennemis de David Hamilton. D'autres critères pourront être retenus par nos soins. Naturellement, nous n'aurons pas à nous justifier si nous ne répondons pas. * Canal YOU TUBE Par ailleurs, nous renvoyons à notre canal YOU TUBE "En défense de David Hamilton", dont le nombre d'abonnés fluctue - vous pouvez encore vous y abonner : https://www.youtube.com/channel/UCS6eEThmk3qmh7Q9GTbGrKQ * Nous renvoyons encore une fois, inlassablement, aux textes qui suivent: "J’aimais bien David Hamilton de quelques années mon aîné, que je croisais parfois boulevard Montparnasse. Ses photos avaient bercé mon adolescence. Et personne n’y voyait rien d’obscène. Les plus grands artistes avaient travaillé avec lui et même Alain Robbe-Grillet avait signé un livre : Rêves de jeunes filles avec Hamilton dont la notoriété s’étendait au monde entier. Il y régnait un érotisme doux, presque chaste, qui n’offusquait personne. Ses films, en revanche, passaient inaperçus : le photographe avait éclipsé le cinéaste dont on retiendra néanmoins Laura ou les ombres de l’été avec Dawn Dunlap actrice à laquelle Olivier Mathieu a rendu un bel hommage dans Le Portrait de Dawn Dunlap". (Roland Jaccard, dans "Causeur") * ROLAND JACCARD https://www.causeur.fr/david-hamilton-flavie-flament-philosophie-149372 ROLAND JACCARD http://www.roland-jaccard.com/2018/02/02/david-hamilton-flament-glose/ DANIEL FATTORE : http://fattorius.blogspot.fr/2017/11/un-photographe-sous-loeil-dun-ecrivain.html DANIEL FATTORE : http://fattorius.blogspot.fr/2017/06/notes-sur-le-portrait-de-dawn-dunlap.html
Cet article a été publié dans David Hamilton. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laissez un commentaire (qui sera modéré et / ou corrigé orthographiquement avant publication), soyez courtois, évitez le hors sujet, merci. Nous ne publions pas les messages émanant d'illettrés, les messages incompréhensibles, les messages hors sujet, les messages qui n'apportent rien.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s