David Hamilton et l’obscénité de la laideur

Voir aussi sur le blog de Jean-Pierre Fleury, docteur en sociologie de l’Université de Nantes:

https://lequichotte.wordpress.com/2017/03/24/sur-le-blog-en-defense-de-david-hamilton-34/

et

https://lequichotte.wordpress.com/2017/03/25/sur-le-blog-en-defense-de-david-hamilton-le-25-mars/

 

************

 

Le Bien

Le Beau

Laura les ombres de l’été

Publicités
Cet article a été publié dans David Hamilton. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laissez un commentaire, merci

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s