David Hamilton, le dernier des pictorialistes; ou Robert Demachy, le premier des hamiltoniens?

Nous prions les hardiçons de bien vouloir nous excuser si l’on aperçoit ici une fesse ou un sein. On souhaite même aux hardiçons d’en voir « pour de vrai », de temps en temps. On est même sûr que ça a dû déjà leur arriver.

***

De Robert Demachy, né à Saint-Germain-en-Laye le 7 juillet 1859 et mort à Hennequeville (Calvados) le 29 décembre 1936, jusqu’à David Hamilton, la filiation est évidente – sauf pour quelqu’un qui, par exemple, n’aurait jamais entendu, depuis son berceau jusqu’à l’instant présent, autre chose que la bouillie misérable des ineptes émissions de téloche de quelque hardiçon.

Voici quelques oeuvres de Demachy.

Et d’autres encore .

Voir:

https://lequichotte.wordpress.com/2017/03/25/sur-le-blog-en-defense-de-david-hamilton-38/

Publicités
Cet article a été publié dans David Hamilton. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laissez un commentaire, merci

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s