Le bouddhisme occidental de pacotille, une insulte à toute vraie spiritualité

Couverture du Paris Match n° 3045 du 27 septembre 2007 : Flavie FLAMENT, 33 ans, en « mère attentive » dit la légende de la photo, dans une suite de l’hôtel Park Hyatt à Paris lors d’une séance photo pour « Paris Match » (maquillage : Valérie Bimbocci, coiffure : Philippe Niel, stylisme : Caroline Fajolles) : « posant nue enroulée dans un drap, avec tatoué sur son épaule droite « OM », première syllabe d’un mantra bouddhique, le biberon de son fils à la main ».

A dire vrai, je n’imagine pas trop une mère « attentive » et posant, maquillée et coiffée, « nue enroulée dans un drap », dans un hôtel: où était l’enfant pendant ce temps? Probablement confié à quelque nourrice.

Je croyais savoir que le bouddhisme était une voie dont le but serait l’extinction du désir égotique et de l’illusion…

Mis à la portée des p’tites nénettes occidentales modernes, voilà le bouddhisme revu et corrigé dans une « suite » (une simple chambre, c’eût été trop prolétaire?) « d’hôtel », coiffé, maquillé, « stylisé », mélangeant le sacré (la syllabe primordiale, OM) et le profane (une femme « nue dans un drap », posant pour une couverture de magazine grand public)…

Lire:

http://bouddhismes.blogspot.fr/2009/05/buddhachannel-ou-le-supermarche-de-la.html

Voir:

https://lequichotte.wordpress.com/2017/03/25/sur-le-blog-en-defense-de-david-hamilton-le-25-mars/

Publicités

A propos defensededavidhamilton

Jean-Pierre Fleury, docteur en sociologie de l'Université de Nantes, a édité récemment trois livres d'Olivier Mathieu: "Le portrait de Dawn Dunlap" (2017); "C'est David Hamilton qu'on assassine", un ouvrage collectif en hommage à David Hamilton, et préfacé par l'écrivain, éditeur, critique, psychologue suisse Roland Jaccard (collaborateur de "Causeur"). Et enfin, "Le tombeau de David Hamilton". Maintenant, pour le 15 avril 2018 (le 15 avril : anniversaire de naissance, en 1933, de David Hamilton), nous allons publier un nouveau livre: une enquête serrée et méticuleuse, novatrice et inédite, au sujet du suicide (du suicide, ou bien de l'homicide maquillé?) de David Hamilton. A lire!
Cet article a été publié dans David Hamilton. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laissez un commentaire, soyez courtois et évitez le hors sujet, merci

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s