Affaire David Hamilton. Tu me recopieras cent fois: je muselle, tu muselles, elle saoule.

Je pense que, dans l’avenir, des critiques littéraires, voire des psychiatres, pourront se pencher utilement sur le goût évident de Mme Flament pour le terme « museler ».

*

Flavie Flament, « La consolation » (2016).

« Le vieux photographe ne me quitte pas des yeux, m’enchaîne, me soumet, me muselle, m’intime l’ordre, et, d’une pression, me contraint à écarter les jambes ».

*

Flavie Flament, « La consolation » (2016).

« Il nous aura fallu couper des ponts, tisser des liens, écouter notre voix intérieure et faire taire celles qui voulaient nous museler« .

*

Flavie Flament, dans « La consolation » (2016), est « muselée » aussi par le « repentir ».

« Je l’observais, muselée par le repentir ».

*

Déjà, dans son bouquin « Les chardons », en 2011, on lit: « La museler à coups d’angoisses ».

Flavie Flament, c’est clair, est ou a été ou n’a pas été ou pense avoir été muselée par beaucoup de choses.

*

Flavie Flament, 2015. Quand s’automuseler, c’est grisant.

http://www.purepeople.com/article/flavie-flament-sa-romance-avec-benjamin-castaldi-il-y-a-des-beaux-souvenirs_a159056/1

« C’est en 2004, alors qu’elle passe des vacances en famille en Corse sur un superbe yacht que Flavie Flament réalise que sa vie lui échappe. « Je me suis emmerdée, je n’étais pas heureuse dans ma vie, mon boulot et à ce moment, je suis en train de sentir que je m’éloigne de ce que je suis », explique-t-elle. Car peu de gens le savent mais l’animatrice a toujours voulu écrire et vivre loin de la ville, « isolée ». « Je me suis muselée pendant des années parce que c’était grisant », confie-t-elle ».

Voir aussi:

http://www.non-stop-people.com/actu/tv/flavie-flament-je-me-suis-muselee-pendant-des-annees-78936

*

Parlant du viol présumé dont elle aurait été victime, elle dit :

https://www.francebleu.fr/infos/faits-divers-justice/les-confidences-de-l-animatrice-flavie-flament-sur-son-violeur-au-cap-d-agde-en-1987-1479486934

« Je n’ai pas pu en parler au moment des faits parce que j’avais peur de ne pas être entendue. On est muselée (sic*) par un sentiment de honte et cette idée qu’on y est pour quelque chose. Pendant des années j’ai cru que j’étais un cas isolé avec au fond de moi cette idée que d’autres avaient vécu le même traumatisme. »

* Le « sic » se réfère à la faute d’orthographe: en français, on écrit: « on est muselé ».

*

David Hamilton la muselait, selon son accusatrice.

http://www.purepeople.com/article/flavie-flament-son-long-silence-david-hamilton-nous-muselait-par-la-peur_a213482/1

« Il nous muselait par la peur. C’était quelqu’un qui parvenait à avoir une sorte d’autorité physique et psychologique telle qu’on savait de toute façon qu’en sortant de cet appartement, on ne serait pas comprises et qu’on ne serait pas entendues. »

*

Son entourage familial aussi la muselait, selon Flavie Flament (octobre 2016).

http://www.voici.fr/news-people/actu-people/flavie-flament-le-viol-dont-elle-a-ete-victime-l-a-coupee-a-tout-jamais-de-sa-mere-610692

« Cet entou­rage défaillant, qui ne sait pas proté­ger, c’est souvent ce qui muselle et isole les victimes ».

*

Vif ou mort, il muselle.

Selon les accusations de Mme Flament, David Hamilton la muselait de son vivant. Il la muselle aussi par sa mort.

http://www.msn.com/fr-fr/actualite/france/mort-de-david-hamilton-il-ne-faudrait-pas-transformer-notre-bourreau-en-victime/ar-AAkOLc0?li=BBoJMgY

« En nous empêchant de nous adresser à lui, il réussit à nous museler ! »

*

Echo, dans Libération. Flavie Flament lance un appel, et naturellement, ça muselle encore. Non, ça « musèle » (sic, « deuxième orthographe »).

http://www.liberation.fr/direct/element/flavie-flament-accuse-bien-le-photographe-david-hamilton_51937/

Elle lance aujourd’hui un appel aux victimes : «J’en profite pour m’adresser à toutes le femmes dont le sommeil est troublé depuis tant d’années parce qu’elles ont été victimes, toutes les femmes qui ont été victimes de David Hamilton, je les invite à nous joindre. On n’est pas les seules. Ensemble on pourra agir et être entendues. Il faut libérer les victimes du sentiment de honte qui les musèle. On les attend.»

*

« En Belgique aussi », selon Flavie Flament, David Hamilton a fait des victimes.

http://fr.metrotime.be/2016/11/22/must-read/flavie-flament-david-hamilton-a-aussi-fait-des-victimes-en-belgique/

«Le livre a aidé. Il a aidé à faire remonter des souvenirs, à faire parler. Il a été une façon de mieux vivre. J’ai trouvé un moyen de m’alléger au fur et à mesure que les souvenirs revenaient à la surface. Il y a eu la phase de l’écriture. Mais il y a aussi sa sortie. Je vois ce qu’il provoque. Je voulais pointer du doigt non seulement un coupable mais aussi la loi française sur la prescription qui n’était pas la bonne. Je voulais aussi montrer que parfois la voix est muselée par un entourage familial qui est dans le déni. Aujourd’hui, il y a une étape suivante, qui est de le dire, d’en parler, d’inviter les gens à vraiment bien regarder ce qu’il fait et de faire face à mon bourreau. Car pour le coup, c’est vraiment ce que je suis en train de faire aujourd’hui: je fais face à mon bourreau.»

*

En 2009, son propre mari Castaldi disait :

http://www.voici.fr/tele-realite/secret-story-3-benjamin-castaldi-regle-ses-comptes-avec-flavie-flament-299874

« Si Flavie pouvait ne plus parler de moi, ça me ferait bien plai­sir, mais appa­rem­ment elle ne peut pas. »

*

Mince! Ne plus parler? Peut-elle? Il ne voulait pas la museler, en tout cas, j’espère!

*
« C’est un Benja­min Castaldi agité d’une colère sourde qui s’est exprimé hier sur RMC ».

« L’ani­ma­teur de Secret Story 3 n’est pas content et le dit sans détour: »

« Elle a assez de choses à faire avec sa promo à elle sans qu’on parle de moi et des réfé­rences au passé, voilà ça me saoule. »

*

Si elle le saoulait, espérons au moins que Benji n’ait pas muselé Poupette.

*

Mais à ce qu’il semble, elle est loin et même très loin – par grand bonheur – d’être muselée, vu qu’elle cause sur toutes les télés, les radios et dans tous les journaux pipole, de Closer jusqu’au Monde.

Par contre, quand la presse pipole publiera un article intitulé: « Flavie Flament parle pour la 487e fois depuis la mort de David Hamilton », je serai peut-être déjà un peu saoul. Hips!

Advertisements
Cet article, publié dans David Hamilton, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laissez un commentaire, merci (les commentaires anonymes, farfelus ou incorrects, émanant de gens qui ont du temps à perdre, passent directement à la poubelle)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s