Faut-il remonter à Manuel Valls pour comprendre QUI est responsable de NE PAS avoir protégé David Hamilton?

Le 25 novembre 2016, jour qui serait celui du décès du photographe d’origine britannique David Hamilton, le premier ministre en France était Manuel Valls, homme d’Etat d’origine espagnole, précédemment Ministre de l’Intérieur (16/05/2012 au 31/03/2014).

L’article art. 223-6 du code pénal (art. 63-1 de l’ancien code pénal) dit:

Art. 223-6
Quiconque pouvant empêcher par son action immédiate, sans risque pour lui ou pour les tiers, soit un crime, soit un délit contre l’intégrité corporelle de la personne s’abstient volontairement de le faire est puni de cinq ans d’emprisonnement et de 75 000 euros d’amende.
Sera puni des mêmes peines quiconque s’abstient volontairement de porter à une personne en péril l’assistance que, sans risque pour lui ou pour les tiers, il pouvait lui prêter soit par son action personnelle, soit en provoquant un secours.

Lorsque David Hamilton (fin octobre 2016) fat part de ses craintes pour sa vie, est-ce que les forces de l’ordre ne pouvaient et ne devaient pas, par leur action immédiate, et si elles avaient reçu des ordres immédiats de leur hiérarchie, porter assistance à David Hamilton?

L’article 121-310 du Code pénal prévoit qu’il y a délit en cas de « manquement à une obligation de prudence ou de sécurité prévue par la loi ou le règlement, s’il est établi que l’auteur des faits n’a pas accompli les diligences normales compte tenu, le cas échéant, de la nature de ses missions ou de ses fonctions, de ses compétences ainsi que du pouvoir et des moyens dont il disposait. »

Si la sécurité des citoyens est le premier devoir qui s’impose au gouvernement (on parle tant de protéger les citoyens contre le terrorisme, par exemple, comme le démontrent les défilés de soldats du « plan Vigie Pirate »), et si l’on veut bien se souvenir que la Déclaration des Droits de l’Homme est aussi celle du Citoyen, alors David Hamilton était un citoyen et…

Déclaration des Droits de « l’Homme ».

Article 7

Tous sont égaux devant la loi et ont droit sans distinction à une égale protection de la loi.

Article 12

Nul ne sera l’objet d’immixtions arbitraires dans sa vie privée, sa famille, son domicile ou sa correspondance, ni d’atteintes à son honneur et à sa réputation. Toute personne a droit à la protection de la loi contre de telles immixtions ou de telles atteintes.

*

Devoirs Généraux des fonctionnaires de la Police Nationale.

Article 8

Le fonctionnaire de la Police nationale est tenu, même lorsqu’il n’est pas en service, d’intervenir de sa propre initiative pour porter assistance à toute personne en danger, pour prévenir ou réprimer tout acte de nature à troubler l’ordre public et protéger l’individu et la collectivité contre les atteintes aux personnes et aux biens.

*

Or on lisait ceci, le 27 octobre 2016, un mois avant la mort de David Hamilton.

http://www.sudinfo.be/1704799/article/2016-10-26/david-hamilton-a-ete-marie-une-seule-fois-a-une-belge

Faites comme moi, faites des captures d’écran de cet article !

Une agence d’information d’un pays voisin et francophone notait que David Hamilton et / ou ses proches avaient peur que le photographe ne finisse comme John Lennon, qu’il n’avait pas d’enfants et qu’il avait 83 ans, et que le même Hamilton ne voulait pas qu’on dise où il habitait. Il avait donc peur.

Un homme qui a l’intention de se « suicider » demande-t-il à ce qu’on tienne secret son domicile? Evoque-t-il le meurtre de John Lennon?

Cet article a-t-il pu échapper à la supervision de la part de services de la police? Comment se fait-il qu’aucun journal, absolument aucun, n’ait repris ces informations?

Comment explique-t-on que les journaux aient vu un « aveu » dans le suicide de David Hamilton, après avoir passé sous silence qu’il ne voulait pas finir comme John Lennon?

Qu’a fait la police, et qu’a fait le premier ministre Valls?

********

https://lequichotte.wordpress.com/2017/04/08/sur-le-blog-en-defense-de-david-hamilton-58/

Publicités

A propos defensededavidhamilton

Vous désirez lire les livres "Le Portrait de Dawn Dunlap" (http://bibliographienationale.bnf.fr/Livres/M10_17.h/cadre804-1.html  ) , "C'est David Hamilton qu'on assassine" (préface de Roland Jaccard) "David Hamilton suicidé... mais par qui?" * Ces trois livres ont été diffusés, la plupart sont épuisés ou en voie d'épuisement, ils se trouvent déjà dans un certain nombre de bibliothèques. Merci à ceux qui nous en ont accusé bonne réception. * Vous pouvez écrire au blog "En défense de David Hamilton" si vous souhaitez recevoir - gratuitement - un (ou plusieurs) de ces trois livres sous forme de PDF. Les règles à suivre sont élémentaires. Vous écrivez au blog, en exposant les raisons pour lesquelles vous voulez lire ces livres. Il sera répondu à certains messages - à la simple condition qu'ils ne soient pas anonymes; qu'ils n'émanent pas d'illettrés (sur le blog "En défense de David Hamilton", en effet, nous avons cette lubie parfaitement étrange de parler et de respecter une langue morte, la langue française); qu'ils soient courtois; et qu'ils ne nous donnent en rien à suspecter qu'ils proviennent d'ennemis de David Hamilton. D'autres critères pourront être retenus par nos soins. Naturellement, nous n'aurons pas à nous justifier si nous ne répondons pas. * Canal YOU TUBE Par ailleurs, nous renvoyons à notre canal YOU TUBE "En défense de David Hamilton", dont le nombre d'abonnés fluctue - vous pouvez encore vous y abonner : https://www.youtube.com/channel/UCS6eEThmk3qmh7Q9GTbGrKQ * Nous renvoyons encore une fois, inlassablement, aux textes qui suivent: "J’aimais bien David Hamilton de quelques années mon aîné, que je croisais parfois boulevard Montparnasse. Ses photos avaient bercé mon adolescence. Et personne n’y voyait rien d’obscène. Les plus grands artistes avaient travaillé avec lui et même Alain Robbe-Grillet avait signé un livre : Rêves de jeunes filles avec Hamilton dont la notoriété s’étendait au monde entier. Il y régnait un érotisme doux, presque chaste, qui n’offusquait personne. Ses films, en revanche, passaient inaperçus : le photographe avait éclipsé le cinéaste dont on retiendra néanmoins Laura ou les ombres de l’été avec Dawn Dunlap actrice à laquelle Olivier Mathieu a rendu un bel hommage dans Le Portrait de Dawn Dunlap". (Roland Jaccard, dans "Causeur") * ROLAND JACCARD https://www.causeur.fr/david-hamilton-flavie-flament-philosophie-149372 ROLAND JACCARD http://www.roland-jaccard.com/2018/02/02/david-hamilton-flament-glose/ DANIEL FATTORE : http://fattorius.blogspot.fr/2017/11/un-photographe-sous-loeil-dun-ecrivain.html DANIEL FATTORE : http://fattorius.blogspot.fr/2017/06/notes-sur-le-portrait-de-dawn-dunlap.html
Cet article, publié dans David Hamilton, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laissez un commentaire (qui sera modéré et / ou corrigé orthographiquement avant publication), soyez courtois, évitez le hors sujet, merci. Nous ne publions pas les messages émanant d'illettrés, les messages incompréhensibles, les messages hors sujet, les messages qui n'apportent rien.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s