Premières réactions au « Portrait de Dawn Dunlap »

Photo extraite de "Laura les ombres de l'été" (1979, David Hamilton)

Photo extraite de « Laura les ombres de l’été » (1979, David Hamilton)

Quelqu’un – en France, en Roumanie, en Italie et ailleurs – a déjà lu Le portrait de Dawn Dunlap, et m’écrit.

Je me permets de publier ces quelques lignes, que j’ai reçues.

« Puis-je vous dire « merci » ? Merci pour votre texte si beau, si délicat, si précieux. Votre texte que je ne voulais pas quitter… Comment pouvait-il en être autrement ? C’est léger et bouleversant. C’est de l’éternité dont vous parlez. L’éternité qui traverse votre âme ou votre âme qui traverse l’éternité.  Vous êtes des élus qui peuvent, savent et veulent voir la beauté infinie. La beauté pure, celle que l’on ressent toujours. A travers toutes ses existences ».

Advertisements
Cet article a été publié dans David Hamilton. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laissez un commentaire, merci (les commentaires anonymes, farfelus ou incorrects, émanant de gens qui ont du temps à perdre, passent directement à la poubelle)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s