Bonne lecture de « C’est David Hamilton qu’on assassine » !

Plusieurs personnes, en France, ont d’ores et déjà reçu – hier samedi – le livre « C’est David Hamilton qu’on assassine ». Je suppose donc que ces personnes, à des centaines de kilomètres les unes des autres, sont en train de lire l’ouvrage. Un ouvrage que, n’ayant jamais été atteint par la fausse humilité judéo-chrétienne, je me permets de définir comme très important voire fondamental. C’est en effet le tout premier livre qui, en outre préfacé par Roland Jaccard, défend l’oeuvre et la personne de David Hamilton.

Les lecteurs du livre peuvent me faire part de leurs remarques et commentaires. Le cas échéant, je publierai leurs textes sur ce blog.

D’autres lecteurs – et non des moindres, y compris des collaborateurs du livre – m’ont écrit hier en s’exclamant : « Toujours rien »…

Hélas, j’ai écrit le livre, j’en ai corrigé les textes, j’en ai fait la maquette, j’en ai choisi les photos, et l’ouvrage était en France dès mardi matin. Ensuite, je ne suis (hélas) pas responsable des lenteurs des uns et des autres, à commencer par les postes françaises. J’engage en tout cas les destinataires des livres à m’en accuser bonne réception. J’ose espérer qu’ils leur arriveront demain, lundi matin, 22 mai 2017, d’autant que l’on me rapporte qu’en France il y a plein de gens désireux – contrairement à moi – de travailler, et que tout ça  pourrait donc probablement faire d’excellents et diligents facteurs.

*

J’ajoute que, selon ce que je sais, les vidéos de Roland Jaccard (sur mon livre « Le portrait de Dawn Dunlap ») et de Sébastien Guillet (« L’été n’arrive qu’une fois ») rencontrent un vif succès sur You Tube.

Il serait miraculeux que d’autres de mes amis, ou présumés tels, fassent à leur tour de la publicité à mes ouvrages sur Dawn Dunlap ou sur David Hamilton.

Quelque chose me dit pourtant que ce livre pourrait rencontrer un certain succès (deux personnes que je connais pourraient en parler dans leurs publications), et cela malgré la « loi du silence » qui s’abat sur son auteur principal, exactement comme s’abattait la providentielle manne sur les Hébreux de Yahweh dit Yahvé dit aussi Iahvé dit encore Jéhovah, dit pour continuer Yhwh ou dit, comme ultime solution, YHWH.

Loi du silence à laquelle obéit naturellement la ribambelle des plumitifs serviles qui forment la catégorie des crétins appelés « journalistes ».

*

Post scriptum

J’ajoute que Jean-Pierre Fleury, docteur en sociologie de l’Université de Nantes (et éditeur de « C’est David Hamilton qu’on assassine »), est – si j’ai bien compris – en train de préparer la sortie d’une « plaquette » qui contiendra divers textes (dont un poème de moi, déjà édité jadis dans un autre livre publié par Jean-Pierre Fleury, lequel s’en souvient certainement).

Ce sera ma seule et unique contribution à cette plaquette.

J’ai réalisé la maquette du livre « C’est David Hamilton qu’on assassine », j’en ai choisi les photos, j’en ai corrigé les épreuves typographiques. En revanche je n’aurai rien à voir avec la maquette, les photos, la correction des épreuves typographiques de cette « plaquette » de J.P. Fleury.

Au demeurant, en ce qui concerne les illustrations de David Hamilton, il suffit à tout un chacun de cliquer, sur le blog « En défense de David Hamilton », sur les adresses présentes dans la colonne qui propose plusieurs sites consacrés au grand photographe. C’est donc d’une très grande facilité – à moins qu’il ne faille subodorer que les masses abruties des internautes, qui sont tout à la fois globalisées et espionnées, n’aient pas la compétence non plus de cliquer là où on leur dit de cliquer.

Publicités
Cet article a été publié dans David Hamilton. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laissez un commentaire, merci

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s