Le pseudo-néologisme de Macron, « impuissanter », est vieux comme Salmon Macrin et comme les érotasmes à la demoiselle de Mâcon…

Macron, protecteur de l’Académie française, a employé le mot « impuissanter« .

Les gogos, les illettrés, les facilement impressionnables, les courtisans s’émerveillent. Les journalistes, caudataires du jupitérien (sic) monarque, se répandent en gloussements émerveillés.

Impuissanter! Quel art du néologisme! Quelle imagination!

Les incultes sont en extase: je dirais même plus, quelle « culture »…! Quelle spontanéité, aussi!

Soyons sérieux. A Olivier Mathieu, on ne raconte pas d’histoires. Personne ne me raconte d’histoires. Clair?

Ce mot n’a absolument rien d’extraordinaire.

  1. Il existe en italien.

Vu que je parle l’italien comme le français et que j’ai notamment publié  une dizaine de romans dans cette langue, on voudra bien me faire confiance: il existe en italien un verbe, « potenziare » ( http://www.treccani.it/vocabolario/potenziare/  ), qui a exactement le même sens qu’aurait « puissanter« .

Potenza, c’est la puissance (et impotenza, impuissance). Potenziare, c’est rendre puissant.

Donc « puissanter » n’a absolument rien d’exceptionnel.

2. Il a existé autrefois en français, ou certains poètes ont cherché à le faire exister.

Philibert Bugnyon (1530 – env. 1590), juriste et historien français, contemporain de Salmon Macrin ( 1490-1557 ), s’est essayé à la poésie et a  publié un seul ouvrage, les Erotasmes de Phidie et Gélasine (1557) et en l’honneur de Gélasine, demoi­selle de Mâcon.

« Salmon Macrin avait chanté sa Gélonis ; Pontus de Tyard, sa Pasithée ; Ronsard, sa Cassandre ; Joachim Du Bellay, son Olive ; Muret, sa Marguerite ; Des Autels, sa Sainte ; Baïf, sa Méline ; Maurice Scève, sa Délie ; Bugnyon, à leur exemple, dont il s’auto­rise, et voulant, comme eux, monter sa lyre sur le ton amoureux, chanta sa Géla­sine. Cette Gélasine était une Demoi­selle de Mâcon » (http://www.preambule.net/auteurs/bugnyon/bugnyon.html  )

Dans les Erotasmes, on trouve donc le verbe « impuissanter« .

Voyez:

https://books.google.fr/books?id=Oq_iWi5KPnUC&pg=PA237&lpg=PA237&dq=impuissanter+philiberti&source=bl&ots=s_7ieINP9a&sig=XojP4T2Yn2Pn_RUtviJN_HAGh5E&hl=fr&sa=X&ved=2ahUKEwjlvvLL1L7aAhVMtxQKHcGaAPYQ6AEwAHoECAAQMA#v=onepage&q=impuissanter%20philiberti&f=false

Bref, un quelconque crâne d’oeuf a soufflé à Macron « impuissanter » qui date de 1557.

La France est en marche…

 

 

 

Publicités

A propos defensededavidhamilton

Vous désirez lire les livres "Le Portrait de Dawn Dunlap" (http://bibliographienationale.bnf.fr/Livres/M10_17.h/cadre804-1.html  ) , "C'est David Hamilton qu'on assassine" (préface de Roland Jaccard) "David Hamilton suicidé... mais par qui?" * Ces trois livres ont été diffusés, la plupart sont épuisés ou en voie d'épuisement, ils se trouvent déjà dans un certain nombre de bibliothèques. Merci à ceux qui nous en ont accusé bonne réception. * Vous pouvez écrire au blog "En défense de David Hamilton" si vous souhaitez recevoir - gratuitement - un (ou plusieurs) de ces trois livres sous forme de PDF. Les règles à suivre sont élémentaires. Vous écrivez au blog, en exposant les raisons pour lesquelles vous voulez lire ces livres. Il sera répondu à certains messages - à la simple condition qu'ils ne soient pas anonymes; qu'ils n'émanent pas d'illettrés (sur le blog "En défense de David Hamilton", en effet, nous avons cette lubie parfaitement étrange de parler et de respecter une langue morte, la langue française); qu'ils soient courtois; et qu'ils ne nous donnent en rien à suspecter qu'ils proviennent d'ennemis de David Hamilton. D'autres critères pourront être retenus par nos soins. Naturellement, nous n'aurons pas à nous justifier si nous ne répondons pas. * Canal YOU TUBE Par ailleurs, nous renvoyons à notre canal YOU TUBE "En défense de David Hamilton", dont le nombre d'abonnés fluctue - vous pouvez encore vous y abonner : https://www.youtube.com/channel/UCS6eEThmk3qmh7Q9GTbGrKQ * Nous renvoyons encore une fois, inlassablement, aux textes qui suivent: "J’aimais bien David Hamilton de quelques années mon aîné, que je croisais parfois boulevard Montparnasse. Ses photos avaient bercé mon adolescence. Et personne n’y voyait rien d’obscène. Les plus grands artistes avaient travaillé avec lui et même Alain Robbe-Grillet avait signé un livre : Rêves de jeunes filles avec Hamilton dont la notoriété s’étendait au monde entier. Il y régnait un érotisme doux, presque chaste, qui n’offusquait personne. Ses films, en revanche, passaient inaperçus : le photographe avait éclipsé le cinéaste dont on retiendra néanmoins Laura ou les ombres de l’été avec Dawn Dunlap actrice à laquelle Olivier Mathieu a rendu un bel hommage dans Le Portrait de Dawn Dunlap". (Roland Jaccard, dans "Causeur") * ROLAND JACCARD https://www.causeur.fr/david-hamilton-flavie-flament-philosophie-149372 ROLAND JACCARD http://www.roland-jaccard.com/2018/02/02/david-hamilton-flament-glose/ DANIEL FATTORE : http://fattorius.blogspot.fr/2017/11/un-photographe-sous-loeil-dun-ecrivain.html DANIEL FATTORE : http://fattorius.blogspot.fr/2017/06/notes-sur-le-portrait-de-dawn-dunlap.html
Cet article a été publié dans David Hamilton. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laissez un commentaire (qui sera modéré et / ou corrigé orthographiquement avant publication), soyez courtois, évitez le hors sujet, merci. Nous ne publions pas les messages émanant d'illettrés, les messages incompréhensibles, les messages hors sujet, les messages qui n'apportent rien.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s