David Hamilton: Raretés des raretés / Rarities of rarities / 4 (la plus grande oeuvre, en sept volumes, de David Hamilton)

Article dédié à Roland Jaccard.

*

David Hamilton:
Raretés des raretés / Rarities of rarities / 4

Tout abonné (ou lecteur) du blog est autorisé à nous dire, s’il le désire, pendant toute la parution de la série « David Hamilton, raretés des raretés », s’il connaissait ou pas les documents publiés dans nos articles. Il est aussi autorisé à nous donner des informations supplémentaires, et, si nécessaire, à nous corriger. Merci d’avance.

*

Any subscriber (or reader) of the blog is authorized to tell us, if he wishes, during the publication of the series « David Hamilton, rarities rarities », whether he knew or not the documents published in our articles. He is also authorized to give us additional information and, if necessary, to correct us. Thank you in advance.

*

Jeder Abonnent (oder Leser) des blogs ist berechtigt, uns bei der Veröffentlichung der Serie « David Hamilton, Raritäten Raritäten » mitzuteilen, ob er die in unseren Artikeln veröffentlichten Dokumente kennt oder nicht. Er ist auch berechtigt, uns zusätzliche Auskünfte zu erteilen und gegebenenfalls zu korrigieren. Vielen Dank im Voraus.

***

Bibliophilie: le meilleur livre de David Hamilton, en sept volumes!

*

Connaissez-vous les livres indispensables à tout amateur de David Hamilton?

Fantasies of girls est paru au Japon (éditions Bunkasha, 1994).

Fantasies of girls est paru au Japon (éditions Bunkasha, 1994)

Et puis, ces cinq livres, pour lesquels ont posé chanteuses, actrices, idoles japonaises comme

Asami Jyohttp://powerrangers.wikia.com/wiki/Asami_Jo )

Minayo Watanabehttps://fr.wikipedia.org/wiki/Minayo_Watanabe )

Maiko Minami

Jun Fubukihttps://en.wikipedia.org/wiki/Jun_Fubuki )

et

Jun Mihohttps://fr.wikipedia.org/wiki/Jun_Miho  ) .

 

 

Mais surtout, connaissez-vous la série des albums « EROTICA » de David Hamilton?

Six ou sept albums photographiques de David Hamilton, parmi les meilleurs au monde!

C’est une publication historique puisqu’il s’agit d’une édition strictement réservée au Japon et, mieux encore, destinée au lectorat de la Nippon Geijustsu Shuppansha (on abrège parfois NGS). Une édition limitée (tirage non indiqué) qui a en tout cas permis de contourner les lois puritaines et liberticides de la censure au Japon.

L’ensemble (sept volumes et deux portfolios) représente, je crois pouvoir l’affirmer, l’une des sommes de l’oeuvre de David Hamilton. Sublime.

Il existe parfois des différences techniques  entre les divers volumes de cette série, qui est absolument indispensable.

Il est difficile de dire, entre tous ces volumes « Erotica » de David Hamilton, lequel est le plus rare. Tous sont rares.

Ces volumes sont en vente, sur certains sites de vente par correspondance, jusqu’à 500 euros pièce. Pourtant, dans les ventes aux enchères, ils ne dépassent en général pas 300 euros pièce.

*

David Hamilton, « EROTICA VOL. I « .

Erotica, volume 1, couverture

 

Erotica, volume 1, page de garde. Au centre, les initiales stylisées, bien reconnaissables, de David Hamilton

« Erotica Volume 1« . Cette série de livres (entre 1983 et 1987)  a connu une distribution exclusivement au Japon, même s’ils font la joie de rares collectionneurs et bibliophiles européens. Pour la plupart, ces ouvrages, publiés au Japon par la Nippon Geijustsu Shuppansha, ont un format de  31cm x 31cm (et une épaisseur d’environ deux centimètres). ISBN 4-89011-110-7. 65 pages. Date de parution : 1984 (???), selon https://sobooks.jp/books/24372

Illustration du livre (page 58)

Une illustration (voir plus bas), qui permet de se faire déjà une idée  de la magnificence de ces ouvrages.

En effeuillant les pages du volume 1 

 

« Erotica Volume 2 » (Nippon Geijutsu Shuppan, première – et unique – édition, 31 x 31 cm), compte 60 pages / photos en couleurs. Il est parfois désigné, dans le petit cercle des grands et authentiques spécialistes de David Hamilton, comme « l’album bleu« . ISBN 4-89011-159-X. Les dates de parution ne sont pas indiquées sur toutes les éditions. Voyez par exemple: http://www.ader-paris.fr/html/fiche.jsp?id=2098623&np=1&lng=fr&npp=50&ordre=1&aff=&r=

Couverture de « l’album bleu » de David Hamilton

 

Page de garde, volume 2 (« album bleu »)

Volume 2, détail

Volume 2, illustration intérieure (détail)

Volume 2, illustration

 

Volume 2, illustration intérieure

Volume 2, illustration intérieure (détail). Il s’agit bien sûr de l’actrice Monika Broeke

Au sujet de la photo qui précède, voir un numéro de Paris Match en 1983:

Photo David Hamilton, parue dans Paris-Match du 5 août 1983.

 

« Erotica Volume 3 » mérite à peu près les mêmes commentaires et les mêmes remarques (Nippon Geijutsu Shuppan,  première et unique édition, 31 x 31 cm, 58 pages). C’est « l’album rouge » de David Hamilton. Attention, signalons que ce volume 3 a un format différent des autres de la même série, et qu’il présente très souvent trois photos par page. ISBN 4-89011-173-5. Date de parution: 1985 (?)

Voyez:  https://sobooks.jp/books/50675

Couverture du volume 3 (« album rouge »)

« Erotica Volume 4: Monochrome » (Nippon Geijutsu Shuppan, première et unique édition, 31 x 31 cm, 62 pages, ISBN 4-89011-188-3).

Date hypothisée, 1985 (?), voir : https://sobooks.jp/books/50680

Couverture du volume 4

Illustration intérieure (extraite du volume 4)

En effeuillant le volume IV

« Erotica Vol. 5: Snapshots » (Geijutsu Shuppan, première et unique édition, 31 x 31 cm, 64 pages, ISBN 4-89011-250-2).

Volume V (en rouge, inscription « snapshots »)

Suivront les volumes « Erotica Vol. 6 » (peut-être le plus difficile à trouver), Nippon Geijutsu Shuppansha, 1985 (?), 68 pages, ISBN 4-89011-312-6 .

Volume VI

 

Et « Erotica Vol.7 » (62 pages, ISBN 4-89011-335-61, 1987 (?)

Volume VII

 

Volume VII (détail)

*

Informations de base (sites auxquels nous avons parfois emprunté les illustrations de cet article).

Erotica volume 1https://hamonika-koshoten.com/?pid=87393184 ou  https://www.goodreads.com/book/show/42274564-erotica-vol-i ou

Erotica volume 2https://sobooks.jp/books/24377 ou https://hamonika-koshoten.com/?pid=101616744

Erotica volume 3, https://hamonika-koshoten.com/?pid=101616867 ou http://blackbirdbooks.jp/?pid=113454873

Erotica vol. 1, vol. 2 et vol. 3http://www.manjiya.com/camera1/davidhamiltonerotica123.html

Erotica volume 4https://sobooks.jp/books/50680

Erotica volume 5https://hamonika-koshoten.com/?pid=101850876 ou https://www.kosho.or.jp/products/detail.php?product_id=203585301

Erotica volume 6, https://hamonika-koshoten.com/?pid=101726746

Erotica volume 7https://hamonika-koshoten.com/?pid=101850918

Illustration du volume 7 (détail)

Illustration du volume 7 (détail)

Publicités

A propos defensededavidhamilton

On est prié de demander une autorisation explicite et écrite AVANT de publier sur Internet des articles de ce blog. Merci d'avance.
Cet article, publié dans David Hamilton, est tagué , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s