David Hamilton et la nostalgie des grandes vacances d’antan

Voici une photographie de David Hamilton que j’estime d’une grande rareté. Elle apparaît surtout sur ce puzzle Ravensburger (1500 pièces) / David Hamilton, comme il y en eut des dizaines (voire des centaines).

Ici, la reproduction que je propose n’est pas bonne, d’un point de vue technique. Mais j’espère pouvoir en trouver, prochainement, une meilleure.

L’essentiel étant, de toute façon, d’en rappeler l’existence.

C’est une magnifique photographie, qui rappelle les vacances d’autrefois.

« L’avenir qui les attendait était brouillé comme un désert plein de mirages (…) Ce soir-là, ils n’y pensaient guère, ils espéraient seulement l’arrivée des grandes vacances et la fin des examens »

(Paul Nizan, La Conspiration, roman paru le 1ᵉʳ juillet 1938 aux éditions Gallimard; prix Interallié)

 

Cet article a été publié dans David Hamilton. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s