Vite, des autodafés pour une chanson de 1933 (année de naissance de David Hamilton)

On se souvient certainement des heures les plus sombres de l’histoire de David Hamilton, lorsque quelques harpies ont prétendu désirer vouloir faire « interdire » (ah!ah!ah!ah!ah!ah!ah!ah!) les photos du grand photographe britannique.

Est-ce vraiment suffisant? Pourquoi pas, en ces temps de douce et aimable  censure, ne pas ériger d’immenses bûchers pour y brûler en place publique ses albums, ce qui serait en outre fort pédagogique puisque cela permettrait de rappeler quelques-unes des pages les plus fameuses des manuels d’histoire: Urbain Grandier et Catherine Deshayes en ont su quelque chose, tout comme les zoroastriens brûlés par Byzance. La liste serait longue des hommes et des livres condamnés aux flammes. Il faudrait citer Ravaillac, Robert-François Damiens, Jacques Clément. Ou évoquer les autodafés où furent détruits les livres considérés par les gentils chrétiens comme païens ou « immoraux ».

Est-ce qu’une chanson comme celle qui suit ne devrait pas attirer d’urgence l’attention de Marlène Schiappa et de ses services?

Un pays réellement démocratique et féministe ne devrait-il pas détruire, sans pitié, toutes les copies de pareilles chansons? En punir la diffusion par quelques peines de prison? Par des amendes salées?

Les gens qui écoutent ça ne devraient-ils pas être jetés pour quelque temps dans les geôles de l’Hôtel de la République?

Est-ce que le Parlement ne devrait pas légiférer? N’y a-t-il pas ici une abominable apologie des « frotteurs »?

A tout le moins, ne faudrait-il pas que Madame le Secrétaire d’Etat Marlène Schiappa en personne charge quelqu’une de faire précéder cette chanson, notamment sur You Tube, d’une saine introduction moralisatrice?

Est-ce que Flavie Lecanu Miss Ok 1988 ex-épouse Flament puis ex-épouse Castaldi,  « spécialiste du viol » selon les dires de Madame le ministre Laurence Rossignol elle-même, ne serait pas la plus apte afin de rédiger un texte pédagogique à  insérer avant de telles chansons datant d’une époque retrograde?

Pensez en plus (est-ce que ça peut vraiment être un hasard?) que cette chanson date de 1933 – l’année de la venue au monde de David Hamilton!

 

A propos defensededavidhamilton

On est prié de demander une autorisation explicite et écrite AVANT de republier, sur Internet ou ailleurs, des articles de ce blog. Toute republication effectuée sans autorisation n'a pas notre consentement.
Cet article a été publié dans David Hamilton. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Les commentaires anonymes, injurieux, inintéressants, hors sujet ou qui se répètent passent directement à la poubelle. Les abonnés et les autres sont priés de LIMITER le nombre de leurs commentaires. MERCI. D'avance.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s