La super bonne blague du « suicide » (sic) de David Hamilton

 

Petit rappel chronologique: des dates, et des faits, parmi d’autres. Tant d’autres.

 

11 novembre 2015 : Benjamin Castaldi, ex-époux de Flavie Flament, accuse cette dernière d’avoir collecté lors de leur divorce « les témoignages à charges et les fausses déclarations de nounous ». Le même Benjamin Castaldi affirme que Flavie Flament serait capable de « manipuler la presse ».

Octobre 2016 : parution du « roman » (sic) La Consolation.

16 octobre 2016: Flavie Flament regrette et déplore que « personne ne soit allé mettre un coup de poing dans la gueule » au photographe qu’elle accuse de l’avoir « violée » en 1987.

22 octobre 2016 : Thierry Ardisson invite Flavie Flament et insulte David Hamilton,en employant même une insulte homophobe (« enculé »), à la télévision.

17 novembre 2016: deux ex-modèles de David Hamilton sont interviewées dans le Nouvel Obs. Elles reconnaissent le poursuivre de leur curiosité sur le Web. L’une d’elles déclare avoir « espéré la mort » de David Hamilton.

19 novembre 2016 : Flavie Flament déclare à la presse : « Je veux faire tomber David Hamilton aussi« .

19 novembre 2016, Flavie Flament déclare à la presse qu’elle ne reconnaîtrait pas une décision de la justice française, si une telle décision lui était défavorable lors d’un procès que lui intenterait David Hamilton.

22 novembre 2016 : coïncidence, Flavie Flament est nommée « à la tête d’une mission de consensus sur le délai de prescription pour les viols » par Madame le ministre Laurence Rossignol. Ce même ministre qualifie Flavie Flament de « spécialiste » et « experte » du viol.

Jours qui précèdent la mort de David Hamilton: Emmanuelle Anizon, journaliste au Nouvel Obs et favorable à Flavie Flament, reconnaît avoir « glissé sous la porte de David Hamilton » un ou des billets, alors qu’elle n’avait pas l’autorisation de David Hamilton puisque celui-ci avait déclaré publiquement ne pas vouloir de contacts avec la presse.

Le 25 novembre 2016, David Hamilton est retrouvé mort. La presse se contredit au sujet de l’heure du décès. Les autorités restent très vagues. L’acte de décès ne donne aucune indication à ce sujet. En revanche, Flavie Flament en personne (Elle, octobre 2017) semble posséder quelques informations au sujet de l’heure du décès puisqu’elle indique que, « quatre heures avant sa mort », David Hamilton a reçu un coup de téléphone d’un journaliste… « Quand il a appris, le 25 novembre, par un journaliste, qu’Elodie était avec nous, il a  su que c’était fini pour lui » (Flavie Flament, Elle, octobre 2017).

26 novembre 2016 : une proche de Flavie Flament, quelques heures à peine après la mort de David Hamilton, tweete : « Justice est faite« . Drôle de conception de la justice…

Peu après la mort de David Hamilton, Flavie Flament déclare à la presse: « J’aurais voulu voir David Hamilton menottes aux poings« , propos qui caractérisent clairement une apologie de traitement dégradant (le menottage) condamné par la Cour européenne des Droits de l’Homme. Flavie Flament ajoute, toujours à la presse, qu’elle « poursuivra David Hamilton jusque dans la mort« . Diable!

Après la mort de David Hamilton : son acte de décès est enregistré hors délais légaux; il comporte plusieurs erreurs, omissions ou anomalies; on ignore la cause réelle du décès, même si certains parlent de « sac de plastique ». Flavie Flament, lors d’une émission de télévision, apporte cependant une précision dont on ignore jusqu’à quel point elle sera utile à l’enquête : « un sac de supermarché » (Flavie Flament).

17 avril 2017: Emmanuelle Anizon, citée plus haut, donne la parole à Flavie Flament et celle-ci se rend coupable d’un évident délit puisqu’elle accuse « les ayants droit » de David Hamilton « d’effacer les traces de ses crimes« (sic).

*********************

Une grande question au sujet de la mort de David Hamilton est:

Est-ce qu’un avocat a déposé, pendant les deux ou trois derniers jours de la vie de David Hamilton, des plaintes en diffamation?  Si aucun avocat n’a déposé de plaintes, pourquoi? Pour quel motif?

Certains croient, ou feignent de croire que David Hamilton n’avait pas encore déposé plainte afin d’éviter les caméras. L’argument est douteux: David Hamilton avait exprimé son désir de porter plainte.

La vérité est encore plus tragique. Nous pensons que David Hamilton n’avait tout simplement pas d’avocat. Pour une raison fort simple: si tu n’as pas de fric, tu n’as pas d’avocat.

David Hamilton était pauvre. Dès lors, il était presque « logique » qu’il n’ait pas d’avocat.

Peut-être connaissait-il quelque avocat, peut-être quelque amateur de ses oeuvres, peut-être un avocat fier de connaître le grand photographe des années 1970. Mais un avocat, en tout cas, qui n’est jamais, ou pour ainsi dire jamais monté en première ligne pour DEFENDRE David Hamilton.

Etait-il vraiment difficile de trouver un avocat français, ou susceptible d’exercer en France? Nous pensons que non, ce n’était pas difficile.

David Hamilton avait-il déjà rencontré un avocat en France? Qui donc? Quels prix étaient les siens? Etait-il trop cher pour les maigres finances de David Hamilton?

Quoi qu’il en soit, notre opinion jusqu’à plus ample informé est que:

  • David Hamilton, dans les faits, n’avait pas d’avocat;
  • Aucun de ses « amis », ou de ses présumés avocats, n’a semble-t-il déposé de plainte.

Et pendant ce temps, la meute des journalistes assiégeait son domicile. Pendant ce temps, son nom était soumis à un vaste lynchage médiatique (télé, radio, presse écrite).

David Hamilton n’avait ni argent, ni avocats.

Ses « amis » avaient peur. Ils chiaient de trouille dans leurs bottes, les beaux « amis » de David Hamilton!

Et, le 25 novembre 2016 au soir…

David Hamilton s’est « suicidé »…

Si on vous dit que « David Hamilton s’est suicidé« , répondez: « Vous êtes un humoriste?« 

Publicités

A propos defensededavidhamilton

On est prié de demander une autorisation explicite et écrite AVANT de republier, sur Internet ou ailleurs, des articles de ce blog. Toute republication effectuée sans autorisation n'a pas notre consentement.
Cet article a été publié dans David Hamilton. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s