Ah que et si on lui construisait un mausolée à Jojo ?

Ah que le feuilleton, triste feuilleton, autour de la tombe de Jean-Philippe Clerc puis Smet dit Johnny Hallyday pour les intimes,  continue d’intéresser la presse de caniveau. Ah que la dernière non nouvelle en date raconte que la veuve souhaiterait construire un caveau familial  dans le cimetière. Ah que or voilà, dans ce cimetière, la place manque.

Ah que dans Capital, on lit : « Et une fois le caveau construit, il faudra l’intégrer à cet espace déjà très chargé sans déranger le repos de Johnny Hallyday ».

Ah que on pourrait faire remarquer qu’à moins de penser que Jean-Philippe Clerc puis Smet dit Johnny Hallyday pour les intimes, soit immortel et juste endormi, son « repos » ne pourra être dérangé par quoi que ce soit, ni par un ouragan, ni par une bombe atomique, ni par la fin du monde.

Ah que toujours est-il que près de la tombe de Jean-Philippe Clerc puis Smet dit Johnny Hallyday pour les intimes, il y en a beaucoup d’autres, de tombes – ah que ce qui est le cas dans tous les cimetières. Ah que la presse parle d’une tombe « datant de 1865 » et qui serait celle d’Elizabeth Portelly, « décédée à Saint-Barthélemy en 1854 ».  Ah que elle était paraît-il « la femme d’un personnage important de la vie maritime et commerçante de l’île qui fut également l’un des protagonistes des émeutes de 1810, année du grand soulèvement de la population envers l’administration suédoise ».

Ah que considérant la nécessaire et indispensable égalité entre les êtres humains, et entre les morts, ah que on se demande pourquoi il ne faudrait pas déranger le repos de Jean-Philippe Clerc puis Smet dit Johnny Hallyday pour les intimes, mais que ah que le repos d’Elizabeth Portelly, on peut le déranger, ah que qui c’est ça cette Elizabety Portelly ah que qui s’est permis en 1865 – ah que sacrilège ! –  d’être inhumée juste à côté de Jean-Philippe Clerc puis Smet dit Johnny Hallyday pour les intimes?

Ah que la vraie question, à mon avis, est une autre. Ah que la tombe voisine soit celle d’Elizabeth Portelly, ou de qui que ce soit, ah que ce qui m’étonne profondément est le fait d’imaginer que l’on puisse détruire ou déplacer une tombe, ou des tombes, pour faire de la place au premier milliardaire venu.

Ah que cela signifierait, concrètement, que toute personne enterrée dans un cimetière risquerait le sort posthume d’Elizabeth Portelly, si la famille d’un puissant désire qu’il y ait davantage de place pour les « fans » d’un cher défunt.

Ah que qu’Elizabeth Portelly ait été veuve d’un fameux commerçant local, ou pas, ah que qu’elle ait été universellement connue ou totalement anonyme, ne devrait rien changer.

Ah que pourrait-on imaginer par exemple que quelque vedette du rock, quelque chanteur de variétés, quelque animateur de téloche se fasse enterrer à Paris près de la tombe de Baudelaire et que la famille, quelque temps après, demande à ce que la tombe de l’auteur des Fleurs du Mal soit « déplacée »?

Ah que la « collectivité de Saint-Barthélemy » a lancé – toujours selon la presse – un grand « recensement des tombes anciennes réparties entre Lorient et Saint-Jean pour décider, au cas par cas, du déplacement de certaines d’entre elles vers le quartier de Public, où se trouve le cimetière suédois de l’île ».

Ah que il est réellement curieux, selon moi, de détruire ou de déplacer des tombes. Ah que certaines pourraient avoir un intérêt historique, sans parler du charme esthétique. Ah que surtout, elles pourraient abriter des gens dont les descendants habitent encore sur place. Ah que je ne sais pas si Elizabeth Portelly a eu des descendants. Ah que mais si tel est le cas, qu’en pensent-ils? Ah que sont-ils forcément d’accord?

Ah que, ah que, ah que, est-ce que tout ça va se régler par un gros chèque?

Ah que de deux choses l’une! Ah que peut-être la famille Boudou-Smet pourrait construire un mausolée privé, ah que sur une île déserte, ah que avec attractions touristiques organisées, ah que concerts rock de l’hologramme  et ah que billet d’entrée à la clé? Ah que du genre, le mausolée de Lénine  sur la place Rouge. Ah que comme ça, on aurait le Mausolée Mohammed V (Rabat), le Mausolée d’Atatürk (Ankara), le Mausolée de Hô Chi Minh (Hanoï), le Mausolée de Cheikh Ahmadou Bamba (Sénégal), le Mausolée Sun Yat-sen (Nankin), le Mausolée de Mao Zedong (Pékin), le Mausolée d’Enver Hoxha (Tirana), le Mausolée de Bourguiba (Monastir), le Mausolée de Kim Il Sung (Pyongyang), le Mausolée de Sukhbaatar (Oulan-Bator), le Mausolée de l’ayatollah Khomeini (Téhéran), le Mausolée de Laurent-Désiré Kabila (Kinshasa)… et puis, quelque part, ah que on aurait le Mausolée Jean-Pilippe Clerc puis Smet dit Halliday puis Hallyday pour les intimes.

Dans ce monde qui marche sur la tête, dans ce monde à l’envers qu’est le monde moderne et contemporain, heureux qui n’a pas de tombe ou dont les cendres ont été dispersées dans le ciel.

 

A propos defensededavidhamilton

On est prié de demander une autorisation explicite et écrite AVANT de republier, sur Internet ou ailleurs, des articles de ce blog. Toute republication effectuée sans autorisation n'a pas notre consentement.
Cet article a été publié dans David Hamilton. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Les commentaires anonymes, injurieux, inintéressants, hors sujet ou qui se répètent passent directement à la poubelle. Les abonnés et les autres sont priés de LIMITER le nombre de leurs commentaires. MERCI. D'avance.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s