Gustave Flaubert et une précision sur la « race pas morte », celle des « gladiateurs »

 

Tout récemment, Roland Jaccard – fervent défenseur de David Hamilton – a recensé mon roman « Dans le ciel« .

Un roman où – par ailleurs – David Hamilton est cité en quelques occasions.

Roland Jaccard a fait allusion dans son article

( https://leblogderolandjaccard.com/2019/10/21/olivier-mathieu-un-gladiateur-face-a-la-mort/   )

à une phrase de Gustave Flaubert.

J’ai cité cette phrase (soulignée plus bas en rouge) dans Dans le ciel.

Roland Jaccard (photo empruntée à son blog)

Voici le texte complet de la lettre de Gustave Flaubert.

https://flaubert.univ-rouen.fr/correspondance/conard/lettres/59b.html

À Ernest Feydeau.
[Croisset, première quinzaine d’octobre 1859].
[Pléiade : octobre 1859]
Ta lettre m’a navré, mon pauvre Feydeau ! Que veux-tu que je te dise ? Quelle banalité t’offrir ? Je pense beaucoup à toi, voilà tout. Est-ce qu’il n’y a plus aucun espoir ? Pauvre petite femme ! C’est affreux ! Tu as et tu vas avoir de bons tableaux et tu pourras faire de bonnes études ! C’est chèrement les payer. Les bourgeois ne se doutent guère que nous leur servons notre coeur. La race des gladiateurs n’est pas morte, tout artiste en est un. Il amuse le public avec ses agonies. Comme tu dois être éreinté, écrasé, brisé ! Le seul moyen dans ces crises-là de ne pas trop souffrir, c’est de s’étudier soi-même démesurément, et la chose est possible, car l’esprit a une acuité extraordinaire.
Ma mère me charge de te dire combien elle te plaint ; elle a si profondément passé par là !
Adieu, mon pauvre vieux, bon courage.
Je t’embrasse.

Gustave Flaubert, Correspondance, 1859, page 340.

A propos defensededavidhamilton

On est prié de demander une autorisation explicite et écrite AVANT de republier, sur Internet ou ailleurs, des articles de ce blog. Toute republication effectuée sans autorisation n'a pas notre consentement.
Cet article a été publié dans David Hamilton. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Les commentaires anonymes, injurieux, inintéressants, hors sujet ou qui se répètent passent directement à la poubelle. Les abonnés et les autres sont priés de LIMITER le nombre de leurs commentaires. MERCI. D'avance.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s