Roman Polanski, David Hamilton et le cirque médiatique

Après la publicité médiatique accordée aux allégations d’une certaine Valentine Monnier, dans Le Parisien, Roman Polanski et son avocat ont fait savoir qu’ils envisageaient des suites judiciaires. Le réalisateur né en 1933, âgé de 86 ans (l’âge qu’aurait aujourd’hui David Hamilton) conteste formellement les faits.

Cette contestation formelle des faits est fort intéressante. David Hamilton, lui aussi, avait formellement contesté les allégations de Flavie Flament. A ceci près que, dans le cas de David Hamilton (jamais condamné à quoi que ce soit par la justice, en outre, de son vivant), la presse avait pratiquement passé sous silence sa protestation d’innocence.

« M. Polanski conteste avec la plus grande fermeté cette accusation de viol« , répète à juste titre Me Hervé Temime dans un communiqué. « Malgré les difficultés liées au temps, nous travaillons aux suites judiciaires à apporter à cette publication« .

Il ajoute que ni Polanski, ni lui-même, ne participeront « au tribunal médiatique« .

Ici encore, c’est exactement ce que David Hamilton avait fait, ou voulu faire. Il avait refusé de participer au tribunal médiatique. A la comédie médiatique, pourrait-on aussi dire. David Hamilton avait indiqué, dans son communiqué à lui, son refus d’entrer en contact avec des journalistes. Ce qui n’avait nullement empêché certains journalistes, ou encore mieux certaines journalistes, d’assiéger son domicile du 41 boulevard du Montparnasse. Nous savons qui. Nous en avons les preuves, David Hamilton a été médiatiquement (et pas seulement médiatiquement) harcelé. Son intimité a été violée. Sa présomption d’innocence, niée.

Revenons aux propos de l’avocat de Roman Polanski: « Si ces faits sont prescrits depuis plus de trente ans, c’est aussi parce qu’il est impossible après une telle durée de recueillir tous les éléments nécessaires à une enquête respectant les critères requis par l’administration d’une bonne justice« .

Ce sont là des propos d’un élémentaire bon sens.

Mieux encore, ce sont là les propos que l’on aurait vivement désiré entendre dans la bouche d’un avocat, au moment des allégations portées contre David Hamilton. Mais comme on sait, lors de la campagne de presse menée contre David Hamilton, aucun avocat n’a pris la parole publiquement. David Hamilton n’avait pas d’argent, et, par conséquent, il n’avait pas d’avocats.

Aujourd’hui, le film de Polanski va sortir. Je ne l’ai pas encore vu et j’en ignore donc la valeur cinématographique, le charme esthétique ou le degré d’exactitude historique. Mais je me réjouis de cette sortie. Je déteste toutes les censures.

Lorsque David Hamilton a été attaqué, il préparait une exposition. La logique – et le courage aussi – eût été, de la part des organisateurs, de ne pas annuler cette exposition. Il aurait fallu la maintenir car rien, absolument rien, d’un point de vue judiciaire, n’imposait de l’annuler.

Tout comme rien, absolument rien, ne pourrait justifier l’interdiction du film de Polanski. Film que chacun est libre d’aller voir – ou pas. Cela, oui. Mais qu’il serait aberrant d’interdire.

Il serait vivement souhaitable qu’en France, un tribunal condamne pour diffamation les accusations de « viol » portées, hors délais, par des starlettes.

Autant la condamnation des viols (si et seulement si la réalité de ceux-ci est avérée) est évidemment nécessaire voire indispensable, en revanche les allégations improuvables de « viol »  devraient être condamnées pour diffamation.

A propos defensededavidhamilton

On est prié de demander une autorisation explicite et écrite AVANT de republier, sur Internet ou ailleurs, des articles de ce blog. Toute republication effectuée sans autorisation n'a pas notre consentement.
Cet article a été publié dans David Hamilton. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Les commentaires anonymes, injurieux, inintéressants, hors sujet ou qui se répètent passent directement à la poubelle. Les abonnés et les autres sont priés de LIMITER le nombre de leurs commentaires. MERCI. D'avance.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s