Faut-il écrire Miss Beauf (F) ou Miss Beauffe (FF) ?

Le mot « beauf », comme chacun sait, provient de « beau-frère » et semble apparaître dans les années Trente du siècle dernier.

Mais son orthographe a eu quelque mal à se stabiliser.

 

LE BEAUFE (Albert Paraz)

Albert Paraz, en 1948, dans (lecture indispensable) Le Gala des vaches, écrit: BEAUFE (au masculin).

«Un jour en 44, un gros type couché m’appelle et me dit : je me suis recommandé de vous, je suis un pote du beaufe de Chasseveau. Je ne connais que Chasseveau, il y a eu son beaufe, et son ami.»  

 

LE BOF ou le BEAUF’ (Albertine Sarrazin)

En 1960, chez Pauvert (Livre de poche, 1976), la grande Albertine Sarrazin (dans Biftons de prison) écrit : BOF.

«Le monde est plus ou moins bavard, l’ennui est que ton bof, lui, a la langue double […] ce ‘corset’ […] dont le bof à Annie se moquait finement » 

En 1965, dans L’Astragale (Livre de Poche), on trouve BEAUF’.

«Un nez de poupée écrasé entre des joues fessues, du graillon partout, des mains velues, le beauf’ est un boeuf, une limace géante» 

Ici, de nouveau BOF:

«J’ai bien reçu la lettre de notre bof façon Eddie Constantine. […] Il aurait pu apporter mamma, ce bof de malheur, puisqu’il ne travaille pas l’après-midi.» (Albertine Sarrazin, dans les si belles Lettres à Julien, 6 mars et 14 août / Pauvert, Livre de poche, 1971).

 

Le BAUF (Victoria Thérame)

En 1974, Victoria Thérame dans le livre (qui eut un grand succès à l’époque) Hosto-blues (Editions des Femmes) écrit BAUF.

«[…] tu ouvres la porte de l’ascenseur… stupéfaction à tes yeux éberlués… t’as devant toi trois personnages connus… […] elle, bien sûr, c’est […] Bardot… […] eux… c’est Gunther et le bauf à Bardot »

LE BEAUFFE

En 1965, certains dictionnaires donnent BEAUFFE. «Le beau-frère : le beauffe.» Robert Giraud, Le Royaume d’argot (Denoël).

 

LE BEAUF

En 1976, Victoria Thérame dans La Dame au bidule revient à BEAUF : 

«les chefs ! … les gros ‘beaufs’ de l’atelier … ceux qui parlent de la chasse … avec les gros estomacs et les moustaches … les cons sanguinaires typiques » 

 

ET LA BEAUFE?

En cette époque de (souvent ridicule) féminisation de tous les mots, il n’y a que le mot BEAUFE (ou beauve, puisque les adjectifs qualificatifs finissant par F se terminent par VE au féminin?) que je ne vois pas apparaître dans les dictionnaires.

Pourtant, les beaufes sont aussi innombrables que les beaufs.

 

MISS BEAUFE OU MISS BEAUFFE ?

A moins que l’on ne préfère écrire beauFFe (avec deux f)?

FF? Avec FF, qui diantre le blog « En défense de David Hamilton » pourrait-il nommer Miss BeauFFe?

Cet article a été publié dans David Hamilton. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s