Après les quatre filles du Docteur March, voici les quatre mariages du docteur Roland Jaccard

Voir : https://leblogderolandjaccard.com/2015/11/30/entretien-imaginaire-avec-carl-gustav-jung-17/

Aujourd’hui, je ne peux que conseiller ce récit d’une rencontre entre Roland Jaccard et Carl Gustav Jung (26 juillet 1875 – 6 juin 1961), qui reprend partiellement des textes parus dans Le Monde en 1985.

Jung étant mort alors que Roland Jaccard n’avait pas encore vingt ans, je constate une fois de plus qu’aux âmes bien nées la valeur n’attend pas le nombre des années, et que les grands esprits savent deviner les qualités des jeunes gens………

En tout cas, c’est un article absolument passionnant sur Jung : https://leblogderolandjaccard.com/2020/09/06/une-rencontre-avec-carl-gustav-jung/

Je ne résiste pas au plaisir de citer ce passage, avec la mention si spirituelle des quatre mariages de Roland Jaccard à l’âge de dix-neuf ans :

« Pour le provoquer, je lui demandai ce qu’il pensait de la fidélité dans le couple, sachant que pour lui – et il n’en faisait pas mystère – l’instinct pousse l’homme à avoir le plus de femmes possible. « Quitte à passer pour cynique, j’ajouterai ceci : la nature pousse la femme à capturer et à garder un seul homme, à réduire le couple au plus petit dénominateur commun. C’est aussi stupide que la pensée collective des masses. Un mariage qui serait entièrement consacré à la compréhension mutuelle conduirait droit au naufrage…» Je me gardai bien de le contredire, fort d’une expérience de quatre mariages. » (Roland Jaccard)

 

PS : Il était question de Jung dans un chapitre (« La dissidence jungienne ») de Christian Delacampagne, in Histoire de la psychanalyse (sous la direction de Roland Jaccard, Hachette, 1982, page 215, ISBN 2-01-008414-4).

*

Roland Jaccard, 2020

Je signale par ailleurs cet autre article, toujours sur son blog, qui rappelle la parution récente de plusieurs textes de Roland Jaccard: https://leblogderolandjaccard.com/2020/09/06/la-nuit-ou-jai-cru-devenir-fou/

Cet article a été publié dans David Hamilton. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Se taire est souvent le moyen, pour beaucoup, d'avoir l'air intelligent.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s