Juste avant le crépuscule du soir

En ces jours où la liberté touche à sa fin, en ces jours aussi où Roland Jaccard parlait tout récemment sur son blog de « lumière qui s’éteint« , nous publions ici une photographie absolument rarissime de David Hamilton, dont la reproduction proposée est malheureusement de très mauvaise qualité technique (reflets). Mais nous n’en possédons pas d’autre et remercions la personne qui nous l’a envoyée. C’est une de ces images qui, à notre connaissance du moins, n’a jamais paru ni en album, ni en revues.

Photographie David Hamilton (détail).

Quiconque connaît David Hamilton sait l’importance des pontons de bois, au bord de la mer, dans son oeuvre tant photographique que cinématographique (il y a une scène admirable où Dawn Dunlap marche au bord de la mer dans « Laura les ombres de l’été », 1979).

Au moment du quatrième anniversaire de la mort de David Hamilton, cette photographie d’une jeune fille au bord de la mer, face au soleil couchant et juste avant le crépuscule du soir, est plus que jamais symbolique de ce monde qui s’effondre.

Cet article a été publié dans David Hamilton. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s