Goethe, Roland Jaccard, Louise Brooks, Barbara, Gainsbourg, à qui le tour de subir la Cancel « Culture »?

A LIRE

Un article de Roland Jaccard sur Goethe: https://leblogderolandjaccard.com/2021/04/24/goethe-les-garcons-et-les-filles/

A relire, sur Goethe, un ancien article de ce blog: https://defensededavidhamiltonblog.wordpress.com/2017/03/05/mignon-la-goethienne-une-fillette-hamiltonienne-de-onze-ans/

***

Autre article de Roland Jaccard, sur Louise Brooks. Un article éblouissant.

https://leblogderolandjaccard.com/2021/04/25/memoires-dune-petite-conne/

« On se demande comment une femme comme elle, nihiliste et dévastée, a pu exister, elle qui ne jurait que par Schopenhauer et Proust, consciente à en crever d’être le poignard de sa propre plaie. Nous revient en mémoire son enfance dans le Kansas, à Wichita, où sa mère la traitait de petite putain, de sale vicieuse pour avoir aguiché Mister Flowers, un voisin qui abusait d’elle. Le rêve de Louise Brooks était de mourir poignardée par un maniaque sexuel, comme Loulou dans le film de Pabst. Encore un vœu qui ne sera pas exaucé. (…) J’ai appris sa mort à la piscine de Montchoisi à Lausanne où je nageais. J’ai pleuré. Et, secrètement, j’ai regretté de ne pas avoir été pour elle, et pour elle seule, Jack l’Éventreur. Elle m’avait envoyé des photos d’elle adolescente. Elle me suppliait de lui apporter un revolver à Rochester. Ma mère, elle, voulait que je plante dans son cœur, une fois morte, une aiguille à tricoter. » (Roland Jaccard).

***

Le « monde d’avant » était, décidément, une autre époque…

La chanteuse d’origine juive Monique Andrée Serf, dite Barbara, apparemment victime d’une agression sexuelle (comme Louise Brooks, donc), plus exactement d’un inceste indésiré dans son enfance, n’en chantait pas moins en 1973 une chanson qui, aujourd’hui, serait interdite.

Et ne parlons pas de cette chanson (1986) de Serge Gainsbourg.

Il ne reste qu’à souhaiter à Goethe, à Roland Jaccard, à Louise Brooks, à Barbara et à Gainsbourg, et à quelques autres, d’échapper à leur tour, un jour ou l’autre, à la Cancel « Culture »…

Cet article a été publié dans David Hamilton. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s